Clarinette

Retrouvez toutes les clarinettes disponibles, mais également la définition de la clarinette sur cette page. Instrument de musique de la famille des vents et plus précisément de la famille des bois, retrouvez toutes les informations concernant son usage et ses particularités. Trouvez également des informations pour acheter une clarinette.

Les pièces de la clarinette

L’instrument se base sur une ensemble doté d’un tuyau à perce de forme cylindrique et d’une anche simple fixée sur la table du bec assurant l’arrivée d’air et la vibration liée.

La sortie principale de l’air, désignée comme ensemble inférieur ou corps du bas présente un pavillon évasé.

Le cylindre est percé de vingt trous latéraux présents sur une grande partie du corps, parfois plus. Comme pour de nombreux instruments à vents, les différentes combinaisons de trous permettent de moduler la sortie de l’air propulsée par le joueur afin de produire différentes hauteurs et nuances de sons.

De nombreux trous sont à boucher directement par les doigts du clarinetiste, mais une autre partie se bouchent via l’usage de clés dotés de tampons. Ces tampons de clarinette possèdent une surface de feutre.

Les clarinettes sont aujourd’hui conçues principalement en bois d’ébène, mais l’usage du plastique se démocratise.

Les différentes clarinettes

Prenons le temps de détailler les différentes clarinettes existantes et utilisées dans nos contrées :

  • La clarinette si bémol – il s’agit de la clarinette la plus commune. De sa désignation complète : la clarinette-soprano en si bémol.
    • Elle possède une gamme de trois octaves et une sixte,
    • Sa note la plus basse est le  (qu’on note mi), sous le do médian.
    • Elle se compose d’un tuyau cylindrique fermé à une extrémité, la clarinette possède une clé dite de douzième qui permet de jouer la douzième des notes fondamentales (et non l’octave comme dans le cas du hautbois et de la flûte). La musique écrite pour toutes les clarinettes est écrite comme si elle était destinée à une clarinette en do. Du fait de ses propriétés acoustiques, la clarinette en si bémol sonne à la seconde majeure inférieure des notes écrites. Les clarinettistes peuvent donc passer d’un instrument à l’autre, sans devoir réapprendre le doigté. Le terme clarinette en si bémol fait référence à la notation et non à la note fondamentale acoustique de l’instrument.
  • La petite Clarinette sopranino en la bémol – Clarinette peu utilisée, elle possède une sonorité criarde, et elle est utilisée par les groupes de musique militaire ou la musique contemporaine.
  • La petite clarinette en mi bémol – Très utilisée dans des harmonies grâce à sa sonorité compatible avec les autres instruments comme celle de la clarinette en si bémol. Elle sonne une tierce au-dessus des notes écrites sur la portée, soit en d’autres mots une quarte au-dessus de la plus répandue clarinette en si bémol.
  • La petite clarinette en ré – Elle est également peu employée et transpose une seconde majeure au-dessus.Comme toutes les petites clarinettes, elle a un son plus criard et perçant.
  • La Clarinette soprano en ut – Cette clarinette est très utilisée par les musiciens du XVIIIe siècle. Elle permet, comme l’indique l’Ut, de jouer sans transposition.
  • La clarinette soprano en si bémol – Elle se caractérise par une son désigné comme “plus lumineux”,
  • La clarinette soprano en la – Elle se caractérise par une son désigné comme “plus velouté”, mais moins agile que la clarinette en si bémol,
  • La clarinette de basset en la – elle est très peu utilisée. Elle est similaire aux clarinette plus utilisées mais un peu plus longue. La principale particularité de cette version est la possibilité d’aller chercher des notes plus graves.
  • La clarinette turque en sol – Elle est utilisée pour l’usage de musiques dites grecques et musiques turques.
  • Le cor de basset en fa – avec un son plus grave, cette clarinette sous forme de petite basse est peu jouée. Le barillet et le pavillon sont inclinés par rapport à la partie centrale.
  • La clarinette alto en mi bémol – Cette clarinette est un dérivé de l’ancienne forme du cor à basset,
  • La clarinette basse en si bémol – très proche de la clarinette en si bémol avec une octave en dessous.
  • La clarinette contralto en mi bémol – très utilisée dans les orchestre d’harmonie.
  • La clarinette contrebasse en si bémol – appelée également clarinette-pédale. Elle a la forme d’un trombone.

La clarinette en quelques mots

Clarinette est un dérivé de l’ancien français Clarin désignant à la base un hautbois.

La clarinette est classée dans la catégories des instruments à vent et plus précisément de de la famille des instruments dit bois.